Michel Lécureur : Les Villes normandes et leurs spécialités

à paraître aux éditions du Pucheux (Fontaine-le-Bourg. 76690) à l’automne 2011
Si la dentelle d’Alençon, les huîtres de Saint-Vaast-la-Hougue, les tripes à la mode de Caen ou la Bénédictine de Fécamp sont bien connues, il n’en est pas de même pour le Boursin, de Croisy-sur-Eure, près de Pacy, ou le Brillat-Savarin, de Rouvray-Catillon, aux environs de Forges-les-Eaux. Ainsi, tout en répertoriant les spécialités les plus consacrées, cet ouvrage, sans prétendre à l’exhaustivité,  vous fera découvrir celles qui le sont moins, mais qui ne manquent pas pour autant d’intérêt. Vous saurez ainsi ce qu’est un « monstrueux de Carentan » , un « bec de Flers » ou ce qui distingue les tripes de La Ferté-Macé de celles de Caen. Chemin faisant, vous rencontrerez quelques spécialités récemment disparues, comme le melon de Honfleur ou le fromage de La Bouille. Vous en découvrirez également d’autres, beaucoup plus récentes, qui ne demandent qu’à entrer au Panthéon des spécialités des villes normandes, comme le fromage de Carrouges. Cette connaissance du patrimoine est loin d’être négligeable. Elle est même indispensable et permet de se rendre compte, une fois de plus, de l’étendue de la richesse de la Normandie.

Ce contenu a été publié dans Publications. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.