Compte-rendu du Bulletin 18 de la Société Barbey d’Aurevilly ( 2015)

Le Bulletin N° 18 est daté  de juillet 2015

Il contient un hommage à Pierre Leberruyer, aurevillien bien connu dont on sait moins qu’il découvrit Jules Barbey d’Aurevilly  à l’âge de 15 ans, après les bombardements, en juin 1944 , en trouvant des éditions originales, des manuscrits et de précieux souvenirs de l’auteur des Diaboliques dans les ruines de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

L’article de deux pages donne ainsi nombre de renseignements passionnants et concrets .

Un second article de 8 pages, signé  du regretté Pierre Leberruyer, et extrait d’un Bulletin publié par la Société Jules Barbey d’Aurevilly en 1992,  fait le point sur  » Barbey d’Aurevilly et Chateaubriand ».

Un troisième article de deux pages, signé M.P., reproduit une page tirée du Supplément illustré du Journal  » Les Annales politiques et littéraires » du 14 juin 1885, où un article entoure une gravure d’Ernst Friedrich von Liphart, allemand né en Estonie. L’article du Bulletin rectifie une erreur du Supplément et précise quelques faits d’histoire littéraire.

 

Enfin, en page 14, la Journée aurevillienne du 5 septembre 2015 est annoncée. L’ Assemblée générale aura lieu à Fougères, ce qui permettra de visiter le centre-ville historique sous la conduite du Père Bernard Heudré,  puis de visiter le château de Combourg, une visite qui sera suivie d’un exposé d’Isabelle Barré, présidente de la Société, sur les relations entre Barbey d’Aurevilly et Chateaubriand.

On peut s’inscrire pour cette journée ( 30 euros) , et également adhérer à l’Association ( 24 euros) : écrire au Secrétariat de la Société Barbey d’Aurevilly,  56  rue des Bouchers, 14400 Bayeux

En page 15, l’annonce de la parution d’un ouvrage « Jules Barbey d’Aurevilly et ses frères » par Michel Pinel, en 2015,  éditeur la Société Jules Barbey d’Aurevilly. Cet ouvrage fait le point sur les quatre frères et leurs relations pendant leur vie. Michel Pinel a mené une enquête factuelle approfondie  et peut dévoiler des faits inédits ou éclairer des faits mal connus , mais il reste de grands parts d’obscurité qui resteront probablement inviolée car n’ayant pas laissé de traces.

Le dos du Bulletin reproduit un portrait de Jules, bien connu, avec sa dédicace à Mgr  Anger-Billards.

La Société a maintenant son site : http://www.societejbarbey.fr/ remarquablement bien fait et qui  présente une iconographie extraordinaire !

 

 

Ce contenu a été publié dans Bulletins. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.