« Les cinq sens et les textes » ( 2011-2012 ; à Nancy, France).

21 novembre 2011 18 h 00 minau31 décembre 2011 18 h 00 min

Les cinq sens dans les textes , et non plus seulement le regard …

Proposition de communication à rendre pour le 31 décembre 2011

Séminaire « Littérature et réalité » 2011-2012

Centre d’études littéraires Jean Mourot (CÉLJM, EA 3962, Université de Nancy 2)

 

Problématique socio-discursive

L’année dernière 2010-2011, le séminaire de recherche « Littérature et réalité » du Centre d’études littéraires Jean Mourot (CÉLJM, Université de Nancy 2) était consacré à l’inscription  du regard dans les œuvres (essentiellement littéraires et toutes époques et tous genres confondus, selon la tradition du Centre). Il s’est accompagné d’une journée d’étude intitulée  « L’Œil littéraire », dont les actes paraîtront en 2012 (http://www.fabula.org/actualites/l-oeil-litteraire-le-regard-comme-operateur-scriptural_41421.php).

Cette année 2011-2012, le séminaire étendra cette problématique aux rapports entre les œuvres et les cinq sens : vue, ouïe, toucher, odorat et goût. L’objectif est d’étudier tout ou partie des cinq sens dans un ensemble varié de corpus. Quelles sont les logiques qui font des sens des sens proprement littéraires ? Est-il possible de mieux circonscrire les options esthétiques, éthiques et / ou politiques d’un auteur, d’une mouvance littéraire, voire d’une tradition littéraire en dégageant d’un corpus les fonctions et fonctionnements des sens, leurs r elations mutuelles, leur hiérarchie, etc. ?

De nombreuses approches peuvent aider à faire émerger des réponses : stylistique, narratologie, (socio)poétique, sociocritique, ethnocritique, etc. Ces réponses pourront être données à travers l’analyse des sens des personnages présents dans des textes en prose ou en vers. Mais on pourra aussi se pencher sur les sens du narrateur, dont le propre n’est pas seulement d’être doté d’une perception (« focalisation »), mais aussi de tous les autres sens.

D’autres interventions pourront interroger les rapports entre les sens mis en texte et les sens de l’auteur ou, du moins, les dimensions sensorielles de sa pratique d’écriture. L’histoire littéraire ou la sociologie de la littérature, entre autres, sont susceptibles d’éclairer ces rapports, contribuant ainsi à mieux cerner, par un biais nouveau, l’écriture littéraire et ses spécificités. Enfin, des interventions plus théoriques, qui problématisent spécialement l’une ou plusieurs des notions en question (« littérature », « réalité », « sens », « écriture », « inscription », etc.), seront les bienvenues.

Ces questionnements touchent à un domaine de recherches largement en friche. Ils permettront de mieux appréhender les liens entre « littérature et réalité » et, ce faisant, de poursuivre la problématisation de ces deux notions ainsi que de leur juxtaposition.

Modalités

Tout enseignant (enseignant-chercheur, ATER, doctorant, etc.) ou chercheur intéressé est invité à communiquer une proposition d’intervention (min. 1000 signes) à Paul Dirkx (paul.dirkx@univ-nancy2.fr) avant le 31 décembre 2011. Si les interventions devront correspondre à l’esprit de la problématique esquissée ci-dessus, celle-ci ne constitue toutefois pas  un cadre fermé. Il devra en tout cas s’agir d’interventions adaptées à un séminaire de recherche, et non de communications dont on pourrait faire lecture dans un colloque. Elles  seront plutôt vivantes, didactiques et reflétant une recherche en action. Aussi peuvent-elles facilement atteindre 45 à 60 minutes.

Le séminaire a normalement lieu le vendredi à 14 h au Campus Lettres de l’Université de Nancy 2 (Bd Albert Ier Roi des Belges, F-54000 Nancy). Mais il pourra aussi être organisé un autre jour qui conviendrait davantage aux intervenants concernés. Les dates PROPOSÉES sont les 27 janvier, 9 mars, 27 avril, 1er juin et 6 juillet 2012.

Les frais de transport, d’hébergement et de restauration seront remboursés.

Ce contenu a été publié dans Agenda, Appels à communication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.